L’atelier de joaillerie

Alain Espina, bijoutier joaillier d’exception, créé des bijoux personnalisés et uniques


L’esprit Alain Espina

Dans un des plus beaux quartiers de Bordeaux, Alain Espina confectionne quelques-unes des plus belles pièces en bijouterie d’Aquitaine. La bijouterie est pour lui une affaire qui date depuis son enfance. Son père était horloger et bijoutier, diplômé des Beaux Arts. Alain Espina a donc été à bonne école dès son plus jeune âge. Ensuite, il suit des études de gemmologie, parallèlement à sa formation de joaillier à Paris, où il est formé à reconnaître les pierres dans les moindres détails.

Il choisira ensuite la région bordelaise pour monter son atelier de fabrication. Depuis 2002, il a trouvé sa place dans le "triangle d’or" bordelais, aux côtés des marques de haute couture.


Un Joallier d’exception

Ce qui fait d’Alain Espina un joaillier d’exception est avant tout son savoir-faire indiscutable. Alain Espina restaure des bijoux anciens et fabrique des pièces uniques inspirées par les goûts et les budgets de ses clients.

Après avoir soigneusement écouté les désirs de ses clients, Alain Espina réalise un croquis de sa future création, le soumet au client, plusieurs fois si nécessaire, jusqu’à ce que tous les détails soient approuvés. Une fois le dessin validé, il passe à la réalisation de la pièce qu’il fera ensuite sertir.


La qualité des pierres

La qualité des pierres utilisées est certifiée par les plus grands laboratoires : essentiellement le Français CCIP, l’Américain GIA ou le Belge HRD.

Il y a quatre critères pour définir la qualité d’un diamant : son poids (carat), sa pureté (sans inclusion ou défauts visibles à la loupe à grossissement 10 fois), sa couleur et la qualité de la taille (proportions et finition du polissage). Ce dernier critère est essentiel dans les créations d’Alain Espina et c’est ce qui le différencie des autres canaux de distribution tels que certaines chaines de magasins.


Dans les règles de l’art

Alain Espina et son équipe travaillent dans les règles de l’art du 18ème siècle, avec un équipement d’époque : une table de fonte, un laminoir, un banc à étirer, un établi pour travailler "à la cheville" et une table à polir.

Alain Espina transmet ce savoir-faire à son équipe, et son efficacité pédagogique est récompensée en 2009 par la médaille d'or de son apprenti Lucas Serrano lors des "Olympiades des Métiers".

Joaillerie sur mesure

Les étapes de la création d’un bijou


Fonte

La fonte permet de faire des lingotins et des plaques qui nous permettront ensuite de fabriquer les pièces nécessaires à la confection du bijou.


Laminage du fil

Le laminoir nous permet de mettre le métal en forme selon nos besoins. Il écrase le lingotin, ou la plaque fondue auparavant, à l’épaisseur, ou à la section de fil désirée


Fabrication du chaton

Sur la plaque préalablement laminée à la bonne épaisseur, nous allons tracer la ceinture, en fonction des mesures de la pierre utilisée. C’est sur cette ceinture que la pierre reposera.
Sous la ceinture vient se positionner le cambre de doigt, il suit la même chute que l’on a donné à la ceinture. C’est cette partie du chaton qui est en contact avec le doigt. Une fois l’ensemble “ceinture-cambre” bien en place, on vient souder les quatre griffes préalablement limées en fuite. C’est grâce à ces griffes que l’on pourra fixer la pierre sur le chaton.


Fabrication du corps

Le corps de la bague est fait à partir d’un fil rectangulaire grâce au laminoir et aux autres outils à notre disposition. Ce fil est ensuite mis en forme pour qu’il devienne parfaitement rond et à la bonne taille du doigt.Ce corps est ensuite limé en chute, de profil et de face. Puis il est ouvert pour ajuster le chaton. Et pour finir, ce chaton et le corps sont soudés.


Empierrage et finition

Sur les côtés du corps de bague viennent s’ajouter huit diamants. Ceux-ci sont fixés sur la bague grâce à de très petites griffes que l’on a découpé dans la masse.La dernière étape de la fabrication de la bague est la finition. Elle s’effectue en deux étapes, d’abord l’émeurissage qui consiste à enlever le plus de rayures et d’imperfection avec du papier émeri qui comporte différents grains.L’autre étape est le polissage qui donne son aspect brillant et éclatant à la bague, grace au tour et à différentes brosses.
Une fois empierrée, la bague est prête à être sertie. Pour ce fait la bague nous échappe quelque temps, pour revenir dans nos mains pour la finition.

Création, fabrication, réparation de bijoux

Restauration, transformation de bijoux anciens, achat de bijoux, achat d’or

Création d'un bijou

Composez, imaginez, créez le bijou de vos rêves.
Alain Espina fabrique des pièces uniques et personnalisées inspirées par les goûts, les souhaits et les budgets de ses clients.
Il réalise un croquis de sa future création, le soumet au client, plusieurs fois si nécessaire, jusqu’à ce que tous les détails soient approuvés. Une fois le dessin validé, il passe à la réalisation de la pièce et vous accompagne en sélectionnant pour vous les plus belles pierres.

Réparation, transformation

Alain Espina peut réparer ou restaurer vos bijoux anciens. Un bijou endommagé peut être réparé par une partie neuve qui sera fabriquée suivant les mêmes méthodes de fabrication pour conserver l'aspect global du bijou. Il est également possible de remplacer à l'identique des pierres cassées ou manquantes.
À partir de vos bijoux anciens, après avoir desserti la pierre et fondu l'or, Alain Espina et son équipe peuvent créer un nouveau bijou selon les gouts et les souhaits du client.

Achat de bijoux, achat d'or

Alain Espina rachète vos bijoux anciens, votre or

et vos pierres au meilleur cour en vigueur.

Demande de devis

Pré-demande de fabrication de bijoux

Nom :

Prénom :

Téléphone :

Email :



Votre demande :



Contact

La boutique : infos pratiques

Alain Espina
Joaillier Créateur

11 passage Sarget . 33000 Bordeaux
Accès : 19 cours de l'Intendance
T : 05 56 52 64 30
F : 05 56 52 64 30
E : contact@alain-espina.fr

Ouvert du lundi au samedi
de 10h à 12h30 et de 14h à 19h

Voir le plan d’accès

S'inscrire à la lettre d'information